Envoyer Imprimer PDF

"... faire du Bulletin un espace d’échanges, de partages, de réflexions intellectuelles et aussi un espace qui reflète, tout simplement, l’âme de l’ANSD. Comme cet instrument de navigation maritime, le Phare de l’ANSD vient éclairer ses lecteurs sur les activités de l’Agence de la statistique."

Aboubacar Sédikh BEYE, DG ANSD (2014-2017).


Editorial dernier numéro (015, septembre 2022) Consulter les numéros déjà publiés


Statistique du Sénégal: du chemin parcouru en un demi-siècle.

Entre les années 1966 et nos jours, le Système statistique national (SSN) du Sénégal a beaucoup évolué. Pareille situation trouve son explication dans les mutations des réalités économiques qui ont nécessité une adaptation, en 2004 et leur amélioration en 2012, des textes sur la loi statistique de 1966 qui organise son fonctionnement dans divers domaines.

La mise en application de ces textes a permis de faire des bonds en avant tant en ce qui concerne la production statistique et sa dissémination qu’en ce qui concerne le renforcement des capacités des acteurs du Système et la formation initiale des statisticiens. Ainsi, beaucoup d’efforts ont été notés pour ce qui est de la coordination du Système qui a été mis en place en 2004. Il en est ainsi de son cadre de fonctionnement composé d’un Conseil national de la Statistique (CNS), de l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) et des autres services statistiques du SSN. Toutefois, force est de reconnaitre que, malgré les avancées notées avec l’élaboration, la validation et la mise en œuvre de trois éditions de stratégies quinquennales de développement de la statistique, l’adhésion du Sénégal à la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) intervenue en 2017, la tenue régulière des sessions des sous-comités et groupes thématiques du SSN, des chantiers phares tels que l’opérationnalisation de la gestion centralisée des ressources humaines, du fonds de développement de la statistique, du cadre national d’assurance de la qualité (CNAQ), des efforts restent à faire lorsqu’il s’agit entre autres de la collecte et du traitement des données.

Il est heureux, tel que développé dans ce numéro du Phare, de noter des améliorations en ce qui concerne le suivi de la situation d’insécurité alimentaire avec la mise en place du Secrétariat Exécutif du Conseil national de la Sécurité Alimentaire (SECNSA). Parmi tant d’autres avancées, il convient de noter la création de la nouvelle Direction de la Méthodologie, de la Coordination statistique et des Partenariats (DMCP) qui vient insuffler une nouvelle dynamique à la coordination du Système.

Sur la base de tout ce qui précède, la dernière mission de revue à mi-parcours de la SNDS-III a abouti à la conclusion suivante: la Stratégie du Système a été portée par les hautes autorités du pays lors de son élaboration, mais l’engagement politique, n’a pas, par la suite permis d’apporter des réponses suffisantes aux réformes institutionnelles, aux ressources humaines et financières et à la coordination statistique.

Aussi, des recommandations ont été formulées à l’endroit des différentes instances de décisions allant dans le sens de:

  • pour ce qui concerne le Gouvernement: l’examen et l’adoption des textes concernant le FDS afin d’améliorer la coordination et le financement du SSN;
  • pour ce qui est de l’ANSD: la réalisation des études nécessaires pour la réforme du dispositif institutionnel du SSN, en particulier, la rationalisation de l’organisation du SSN et la gestion centralisée du personnel statisticien et démographe ;
  • pour les autres structures productrices des statistiques sectorielles: la mise en place des systèmes d’information dans les domaines où ils n’existent pas avec l’appui de l’ANSD ou dans le cadre de partage d’expériences avec d’autres SSN africains.

Il s’agit en somme de travailler à tirer les enseignements de tout ce qui a été accompli dans le domaine de la statistique durant ce demi-siècle afin de concrétiser cette vision d’un Système statistique national stable, cohérent, ouvert et satisfaisant aux besoins des utilisateurs.

Bonne lecture!

 

Meïssa NDOUR

Chef, par intérim de la Division des Méthodes et de la Coordination statistique (DMC) à la Direction de la Méthodologie, de la Coordination statistique et des Partenariats (DMCP)

- N°014, septembre 2022

- N°014, mai 2022

- N°013, décembre 2021

- N°012, août 2021

- N°011, mars 2021

- N°010, novembre 2020

- N°009, juin 2020

- N°008, avril-juin 2019

- N°007, semptembre 2018

- N°006, juin 2018

- N°005, décembre 2017

- N°004, octobre 2017

- N°003, juin 2017

- N°002, janvier 2017

- N°001, septembre 2016


pharen015


Sauf indication contraire, les données et analyses de l’ANSD sont sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International License.
Suivez nous !